World Radio Day

  • REFRAKA célèbre la Journée mondiale de la radio (première partie)

     
    00:00

    Pour célébrer la Journée mondiale de la radio, le REFRAKA a réalisé deux émissions radiophonique avec la collaboration de la SAKS, AMEKA, le Bureau de l’UNESCO en Haïti et Marie Guyrleine Justin, Vice-présidente de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) pour la région ALC.

    Dans ces émissions, l’on a retracé l’importance de la radio en période d’urgence et catastrophe, le rôle qu’a joué la radio - spécialement la radio communautaire - lors du séisme du 12 janvier 2010 et au moment des inondations, de période cyclonique et les épidémies, la lutte contre le cholera etc. Les quatre invités sont intervenus simultanément sur l’utilité de la radio en situation d’urgence et de catastrophe.

    Annol Philidor, représentant de l’Association des médias communautaires Haïtien (AMEKA) a mis l’accent sur la radio comme outil de communication dans la vie du peuple haïtien, surtout dans le milieu paysan. Il considère le radio communautaire comme l’ami fidèle des paysans et paysannes. C’est l’outil le plus sensible, capable de toucher la population au moment des catastrophes naturelles.

    Jeffrey Clark Lochard est responsable de communication au Bureau de l’UNESCO en Haïti. Il a parlé de l’importance de la radio et de son accessibilité. Selon Jeffrey, cette Journée est importante pour UNESCO et c’est pour cela qu’il donne un appui spécial aux radios communautaires, car au moment des catastrophes, c’est par les radios communautaires que les autorités s’adressent à la population et que, souvent, les espaces de radio servent d’abris provisoire aux personnes vulnérables de la population.

    Marie Guyrleine Justin, Vice-présidente de l'AMARC pour la région ALC a pour sa part mis l’accent sur le rôle des radios communautaire lors du terrible tremblement de terre du 12 janvier 2010. Comment les radios ont joué un rôle de thérapeutes pour aider la population à se relever, et elle a souligné l’importance des émissions que les radios diffusent sur le comportement de la population avant, pendant et après les catastrophes naturelles. Elle a aussi abordé en quoi, dans les radios communautaires, les journalistes, les animateurs et animatrices, sont de véritables amis de la population. Elle a également parlé de l’appui combien important de l’AMARC post-séisme.

    Pour Ary Régis, directeur général de la SAKS, les radios communautaires sont située majoritairement dans les zones à risques et même très vulnérables. C’est pour cela qu’elles jouent un rôle d’alerte, qui leur exige à identifier les personnes en difficultés pour que les responsables puissent venir au secours de la population. Il a insisté aussi sur les bienfaits des productions de SAKS qui sont diffusé dans les radios communautaires pour sensibiliser la population au moment des catastrophes.

    Ceci est la première partie du programme. Pour écouter la seconde partie, cliquez ici.

    REFRAKA
    Haïti
    Créole |
    February 13, 2016


  • REFRAKA célèbre la Journée mondiale de la radio (deuxième partie)

     
    00:00

    Pour célébrer la Journée mondiale de la radio, le REFRAKA a réalisé deux émissions radiophonique avec la collaboration de la SAKS, AMEKA, le Bureau de l’UNESCO en Haïti et Marie Guyrleine Justin, Vice-présidente de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) pour la région ALC.

    Dans ces émissions, l’on a retracé l’importance de la radio en période d’urgence et catastrophe, le rôle qu’a joué la radio - spécialement la radio communautaire - lors du séisme du 12 janvier 2010 et au moment des inondations, de période cyclonique et les épidémies, la lutte contre le cholera etc. Les quatre invités sont intervenus simultanément sur l’utilité de la radio en situation d’urgence et de catastrophe.

    Annol Philidor, représentant de l’Association des médias communautaires Haïtien (AMEKA) a mis l’accent sur la radio comme outil de communication dans la vie du peuple haïtien, surtout dans le milieu paysan. Il considère le radio communautaire comme l’ami fidèle des paysans et paysannes. C’est l’outil le plus sensible, capable de toucher la population au moment des catastrophes naturelles.

    Jeffrey Clark Lochard est responsable de communication au Bureau de l’UNESCO en Haïti. Il a parlé de l’importance de la radio et de son accessibilité. Selon Jeffrey, cette Journée est importante pour UNESCO et c’est pour cela qu’il donne un appui spécial aux radios communautaires, car au moment des catastrophes, c’est par les radios communautaires que les autorités s’adressent à la population et que, souvent, les espaces de radio servent d’abris provisoire aux personnes vulnérables de la population.

    Marie Guyrleine Justin, Vice-présidente de l'AMARC pour la région ALC a pour sa part mis l’accent sur le rôle des radios communautaire lors du terrible tremblement de terre du 12 janvier 2010. Comment les radios ont joué un rôle de thérapeutes pour aider la population à se relever, et elle a souligné l’importance des émissions que les radios diffusent sur le comportement de la population avant, pendant et après les catastrophes naturelles. Elle a aussi abordé en quoi, dans les radios communautaires, les journalistes, les animateurs et animatrices, sont de véritables amis de la population. Elle a également parlé de l’appui combien important de l’AMARC post-séisme.

    Pour Ary Régis, directeur général de la SAKS, les radios communautaires sont située majoritairement dans les zones à risques et même très vulnérables. C’est pour cela qu’elles jouent un rôle d’alerte, qui leur exige à identifier les personnes en difficultés pour que les responsables puissent venir au secours de la population. Il a insisté aussi sur les bienfaits des productions de SAKS qui sont diffusé dans les radios communautaires pour sensibiliser la population au moment des catastrophes.

    Ceci est la seconde partie du programme. Pour écouter la première partie, cliquez ici.

    REFRAKA
    Haïti
    Créole |
    February 13, 2016


  • Facilitating access to information, a discussion with Rebin Yar Ahmad

     
    00:00

    For World Radio Day, Radio Dange NWE broadcasted a program on the facilitation of access to information. For the occasion, the host interviewed Rebin Yar Ahmad, a journalist, to discuss the matter.

    Photo: © Radio Dange NWE 

    Radio Dange NWE
    Iraq
    Kurdish |
    February 13, 2016


  • Ensuring the safety of journalists, a discussion with Aram Bamoki, member of Kurdistan Journalists Syndicate

     
    00:00

    On World Radio Day, Radio Dange NWE broadcasted a thematic program on the safety of journalists. The host interviewed Aram Bamoki member of Kurdistan Journalists Syndicate to discuss the matter.

    Photo: © Radio Dange NWE

    Radio Dange NWE
    Iraq
    Kurdish |
    February 13, 2016


  • Motivate the youth and rural communities to be strong and intelligent in the media

     
    00:00

    Youth is spearheading the journey of life in a country and a nation. Therefore, personality, intelligence, critical thinking and actions of young people will greatly influence the condition of Indonesia in the future.

    With the determination to motivate and reinforce the role of youth in social life, religion and the state, community radio Gombrek FM is present in the middle of the community to bring change for a better life. In commemoration of World Radio Day, we did an interview with Arick Mahardika, Director and one of the managers of community radio Gombrek Fm in Jombang - East Java around the theme “Motivate the youth and rural communities to be strong and intelligent inside media”.

    Photo: © JRKDem

    JRKDem - Gombrek FM
    Indonesia
    Bahasa |
    February 13, 2016


  • Vocalize and empower migrant workers through community radio

     
    00:00

    Ponorogo district occupies the second rank in East Java as a source or exporter of migrant workers. Most of migrants worker who are working abroad obtain success, but some go through failures and injustices as they try to earn a livelihood in another country. Women migrant workers especially experience more often a variety of problems such as human rights violations, sexual and psychological violence as well as abuse from employers hiring them.

    With that reality, the presence of community radio becomes one of the media used by migrant workers and their families to gain access to information access they need. In commemoration of World Radio Day on February 13, 2016 we did a special interview with Anny Hidayati, a reporter and one of the managers in the community radio CAHAYA FM in Ponorogo - East Java.

    This segment is produced by: Noor Chasanah, JRKDem

    Photo: © JRKDem

    JRKDem - Cahaya FM
    Indonesia
    Bahasa |
    February 13, 2016


  • World Radio Day Interview with Francesco Diasio, Secretary General of AMARC

     
    00:00

    Radio Survivor's Eric Klein spoke with Francesco Diasio, Secretary General of AMARC, the World Association of Community Radio Broadcasters, about community radio across the globe with a focus on its importance in time of disaster and recovery.

    Produced by: Eric Klein, Radio Survivor

    Radio Survivor
    USA
    English |
    February 12, 2016


  • Bush Radio, Cape Town – South Africa’s First Community Radio Station

     
    00:00

    This interview was recorded in 2009 with Brenda Leonard, one of the founders of Bush Radio. When host of TUC Radio Maria Gilardin met Mrs Leonard in May 2009 in San Francisco she was on a US tour of community stations and gave presentations about the iconic, now world famous radio station that came out of the resistance movement against Apartheid.

    Denied a license under the old Apartheid regime, Bush Radio went on the air illegally in 1993. Two broadcasters were arrested and the equipment confiscated. After the historic elections of 1994 the first broadcast licenses issued by the Mandela government were specifically for community broadcasters. In August 1995 Bush Radio began licensed broadcasts.

    For this broadcast Maria Gilardin asked Brenda, who is now manager of Bush Radio, for an update and she wrote: Currently South Africa has over 250 community radio stations reaching over 9.2 million listeners each day.” (Which means over 170 stations have been added since 2009.) Bush Radio is still a model for community radio and continues to train much of the staff at the new stations.

    Produced by: Maria Gilardin, TUC Radio 

    TUC Radio
    USA
    English |
    February 12, 2016


  • KWMR on air within 7 minutes: Live Coverage of the Napa Earthquake in California

     
    00:00

    KWMR was built in response to a devastating fire on the Point Reyes Peninsula – determined to be ready for the next emergency.

    At 3:20 am on a Sunday morning in 2014 a 6.0 earthquake hit Napa County, less than an hour north of San Francisco. At least 15,000 residents lost power and most of them also lost the use of cell phones and internet. People located their radio – and heard only pre-programmed music from all commercial stations – with one exception, KWMR, a small, non-commercial, community radio station west from the epicenter.

    This is an inspiring model and blueprint for any radio station considering building an emergency response system in their signal area.

    Produced by: Maria Gilardin, TUC Radio

    TUC Radio
    USA
    English |
    February 12, 2016


  • Nicaragua celebra Día Mundial de la Radio

     
    00:00

    Compartimos programa especial de AMARC Nicaragua en celebración del día mundial de la radio. Reiteramos nuestras felicitaciones para todas las radios de Nicaragua, Centroamérica y el mundo, especialmente a aquellas que asumen el compromiso de servir a la comunidad.

    Radio Camoapa
    Nicaragua
    Español |
    February 12, 2016


Pages