Menu

Les radios associatives européennes demandent le respect des normes internationales sur la liberté d'expression et le pluralisme

jeu, 05/23/2013 - 14:14 -- ricardo

Bruxelles 21 mai 2013 - Le 18 mai 2013 près de 100 représentants des médias associatifs de plus de 25 pays européens, se sont réunis à Montpellier, en France, dans le cadre de la troisième Conférence paneuropéenne de l'AMARC
Europe pour célébrer l'approche transversale et globale des radios associatives.

Cinq ans après la Résolution du Parlement européen du 25 Septembre 2008 qui a appelé les Etats membres à soutenir plus activement les médias associatifs afin d'assurer le pluralisme des médias, et la dernière déclaration de l'OSCE sur Cadre juridique de la liberté des médias du 14 mai 2013, qui souligne la nécessité d'une reconnaissance de les trois secteurs de la communication, la situation sur le terrain s'est aggravée. La négligence et / ou les intérêts partisans des gouvernements ont permis l'appropriation des nouvelles technologies par des intérêts commerciaux, en augmentant la concentration des médias et limitant la présence des médias à but non lucratif. D'autre part, la sur-réglementation provoque la fermeture de nombreuses radios communautaires et associatives en Europe.

Les participants ont exprimé la crainte que les gouvernements européens, dans leurs actions, ne respectent pas les normes et internationales sur la liberté d'expression et le pluralisme et ils demandent le respect des recommandations et résolutions des institutions européennes et internationales sur la radiodiffusion associative et communautaire. Le mouvement des radios libres est également conscient de l'importance de l'existence d'autorités de régulation indépendantes, en particulier afin de garantir que le passage des techniques de diffusion analogiques au numérique soit une opportunité pour davantage pluralisme plutôt que plus concentration des médias. La diversité culturelle et linguistique, ainsi que l'innovation technologique, sont des biens publics qui doivent être soutenus: leur distribution ne devrait pas être limitée par de simples intérêts commerciaux.

[fin]

AMARC Europe et FRANC LR à Montpellier ont été les organisateurs de la conférence. Dès 1990, la FRANC-LR a participé activement à la création de l’actuelle Confédération nationale des radios associatives (C.N.R.A.) La FRANC-LR mène une action à caractère syndical visant à défendre les valeurs citoyennes des radios libres. À ce titre elle est à l’origine de la Charte des radios citoyennes (1996) et a contribué à la reconnaissance, par la Loi sur l’audiovisuel de 1999, d’un secteur de la « communication sociale de proximité » distinct du service public comme de la communication marchande. Elle défend les intérêts professionnels des radios non commerciales devant toutes les instances et partenaires du secteur. AMARC Europe est la branche régionale du réseau mondial qui compte plus de 4000 radio membres à travers le monde, www.amarc.org. Actuellement, l'AMARC Europe compte plus de 230 membres actifs (radios communautaires et associatives, régionales et les fédérations nationales de radios libres) dans 23 pays européens, et développe des synergies et la mise en réseau de ses membres. La branche régionale participe activement à des activités de plaidoyer politique au niveau Européen pour la reconnaissance pleine et entière des médias associatifs en Europe.

Plus d'infos:
AMARC Europe Secrétariat
Francesco Diasio: fradiasio@gmail.com
Tel: +32. 2. 609 44 40

Ajouter un commentaire